Le Prêtre des OmbresG.H. DavidBroché

4.00 de 5 basé sur 3 votes client
(3 avis client)

18,90

En stock

Description

À Paris, Hélène Christy dirige une brigade héritée de l’Inquisition qui lui a valu un surnom de circonstance : Hell Christ. Enfer et Paradis, un duel qui convient à son âme ! En effet, difficile de dire qui, de la jeune femme ou de ses inquiétants suspects, sont les plus tourmentés. Et les choses se compliquent lorsque la jeune commissaire voit débarquer son nouvel équipier : un prêtre exorciste qui risque de lui donner du fil à retordre.

Mystérieux, ambigu, arrogant, Armand Chills a la beauté d’un ange et l’insolence du diable. Entre rites sataniques et sombres secrets, plongez dans une intrigue au parfum sulfureux.


G.H. David est une auteure française de romances contemporaines qui a déjà publié plusieurs livres où se mêlent thriller et dark romance. Son autre penchant littéraire est celui du fantastique paranormal teinté de romance historique : avec Âmes captives, elle signait chez Plumes du Web une première duologie à la fois sombre et poétique où règne le mystère. Le Prêtre des Ombres est sa deuxième aventure dans l’équipe, une urban fantasy à la frontière entre thriller et romance.

Informations complémentaires

Poids0.650 kg
Dimensions22 x 15 x 2.4 cm
Référence

BR0017

Auteur

Type de produit

Format

Public

ISBN

979-10-97232-89-4

3 avis pour Le Prêtre des OmbresG.H. DavidBroché

  1. 3 sur 5

    (client confirmé)

    J’avoue avoir eu un peu de mal à accrocher au début mais je ne regrette absolument pas cette lecture. L’histoire qui entoure les personnages est vraiment intéressante tout comme eux !
    Armand et Hélène ne sont pas parfaits contrairement à ce que l’on pourrait attendre mais c’est ce qui fait qu’on finit par s’attacher à eux et qui fait apprécier le livre car ils ont une évolution vraiment intéressante !

  2. 4 sur 5

    C’est la première fois que je découvre la plume de G.H David. L’occasion ne s’était pas encore présentée, je l’ai donc saisi ! Ce roman est particulier par son intrigue et les sujets qu’il aborde.

    Nous faisons la rencontre d’Hélène Christy, flic à la BIPS (brigade d’investigation para-spirituelle) de Paris qui est en charge des affaires paranormales. C’est une jeune femme au fort caractère, têtue qui cache derrière une apparence sûre d’elle, une blessure qui a du mal à cicatriser avec le temps. Sur une affaire déroutante, elle fait la rencontre de son nouvel équipier et référent du Vatican : Armand Chills. Il s’agit d’un prêtre exorciste mystérieux et arrogant. Au fil des jours, des rebondissements, des révélations, Hélène prendra conscience que son passé se mêle à son présent dans un joyeux bordel sans nom, mais surtout aux côtés de son nouvel acolyte.

    L’auteure a créé des personnages complexes, déroutants, différents des protagonistes principaux qu’on a tendance à découvrir dans la majorité des romances. C’est rafraîchissant ! Quant à l’intrigue ? Par où commencer ? On constate au gré des chapitres qu’il y a eu de nombreuses recherches dans les légendes, mythes, religions, … pour écrire une telle histoire. G.H. David réussit même à nous mener sur de fausses pistes pour mieux nous déstabiliser par la suite. Je ne savais jamais comment aller évoluée la situation. Elle nous tient en haleine avec brio.

    Puis sa plume, parlons-en ! C’est dynamique, intriguant, poétique. J’ai découvert un vocabulaire riche, détaillant parfaitement n’importe quelle situation avec les mots adéquats. Il était facile de s’imaginer les scènes paranormales. Pour vous dire, en pleine lecture j’ai eu une panne d’électricité dans toute ma rue à 22h … sur une durée de deux heures. J’étais seule chez moi … j’ai dû sortir dehors pour contrôler le compteur Linky … Je n’étais pas bien. Ne vous foutez pas de moi ! J’ai changé de lecture ce soir-là pour quelque chose de plus léger.

    En résumé, ce livre est une bonne découverte ! Je pense lire d’autres livres de cette auteure pour découvrir sa plume dans d’autres genres. Pour les amateurs d’urban fantasy, foncez ! Le mal, le bien, les mythes, la religion, … c’est écrit avec une plume incroyable !

  3. 5 sur 5

    Il s’agit pour moi d’un de mes plus gros coups de cœur de cette année, le prêtre des ombres vous envoûte, vous ravi et vous séduit. On en vendrait notre âme !

    On va suivre les aventures un peu particulières d’Hélène Christy, commissaire à la tête d’une brigade paranormale de la police de Paris et de son équipe, Émilie Guérault, Olga Ferrier et surtout leur nouveau référent du Vatican, le prêtre Armand Chills.

    On démarre tout en légèreté avec beaucoup d’humour, mais lorsque le prêtre fait son entrée on bascule doucement, mais surement dans une enquête plus sombre, mais palpitante.

    Hell va faire équipe avec le charmant père Chills pour traquer et éliminer le démon qui sévit dans la ville. Ce qu’ils ignoraient tous les deux c’est que le passé d’Hélène va la rattraper et les précipiter au cœur d’une chasse hors du commun.

    J’ai vraiment adoré me plonger dans cette enquête dans laquelle les secrets s’enchainent et se dévoilent peu à peu. L’auteure nous promène au gré de ses envies et on la suit avec plaisir.

    Pas un seul temps mort, pas une seule longueur, pas de passages inutiles, tout est fait pour nous tenir en haleine de bout en bout et c’est excellemment exécuté ! Plus les pages défilent et plus on s’enfonce au cœur des imbroglios, des mythes et des légendes qui nous paraissent tellement réelles.

    D’ailleurs, une des forces de ce roman est qu’on sent que l’auteure s’est documentée, et pas qu’un peu ! Tout est maitrisé à la perfection, elle connait son sujet. C’est donc avec aisance qu’elle nous initie aux mythes nordiques. Je ne peux que saluer le travail monstre qui a été réalisé afin que tout soit cohérent et que le mythe s’ancre facilement dans la réalité décrite au cours de l’histoire. C’est une belle réussite.

    D’ailleurs, là où l’on pourrait se sentir un peu perdu dans les termes ou le vocabulaire, on remarque avec délice la présence d’un lexique et de notes de bas de page qui nous aide à garder le fil et à ne pas nous perdre. On a toutes les informations nécessaires et c’est vraiment un régal.

    Ce lexique est également utile dans la mesure ou l’auteure a un vocabulaire très riche, et utilise pléthore de références culturelles, tant littéraires que cinématographique que mythologique. C’est également la richesse de ce vocabulaire qui m’a beaucoup séduite dans ce roman. Les descriptions sont maitrisées et sonnent juste, tant et si bien qu’on a parfois l’impression de regarder un film et non de lire un livre, particulièrement lors des scènes de combats. Ce n’est ni trop ni trop peu, juste ce qu’il faut.

    Concernant la Plume de Geny, elle est aussi riche que le vocabulaire qu’elle utilise, mais elle est surtout mélodieuse. Adepte des phrases longues et des tournures parfois un peu alambiquées, elle nous berce et nous encense. Elle est également extrêmement addictive, je n’ai pas pu refermer le livre dès l’instant ou je l’avais ouvert. Il y a parfois des romans ou vous vous dites, allez encore un chapitre et j’éteins pour ce soir, eh ben ce roman n’en fait pas partie, car on n’a pas le temps de se dire « allez encore un chapitre » qu’on a déjà commencé le suivant et, sans même y penser les chapitres s’enchaînent, les pages se tournent et on ne se rend pas compte que l’on est totalement plongé au cœur de l’intrigue. C’est donc pour moi aussi un autre point fort de ce roman, l’immersion totale du lecteur aux côtés des deux protagonistes principaux.

    Une chose encore que j’ai particulièrement aimé avec ce roman, c’est qu’il n’est point question de « gentils » démons, ou d’autres êtres surnaturels trop « brodés ». Je m’explique : j’ai apprécié le fait que tout — du début à la fin —est extrêmement réaliste. Tous les faits « fantastiques » sont issus de mythes presque à caractère historique. Ici, pas de sorciers à la baguette et aux formules magiques, mais bien des prières et incantations bibliques et cabalistiques. On suit nos héros aux cœurs de leurs exorcismes et de leurs combats contre le Malin, le vrai !

    Et pourtant, l’auteure a réussi, par je ne sais quel jeu d’équilibriste, à ne pas verser dans le « trop sombre ». Ce n’est, pour moi, certainement pas un thriller. Ici, on ne cherche pas à vous faire peur, loin de là, même si, lorsqu’on à l’imagination aussi fertile que la mienne, il se peut qu’on frissonne ! Cela dit, Geny garde un côté piquant et humoristique tout du long grâce notamment au caractère de son héroïne, Hell Christ ! Cela allège considérablement l’atmosphère et nous permet de garder un côté plaisant à notre lecture.

    Quid des personnages ?

    Tout d’abord, parlons de notre héroïne principale ! Madame la Commissaire Hélène Christy de la BIPS, la Brigade, d’Investigation Para-Spirituelle. La bien nommée Hell Christ ! Mon Dieu que j’adore ce personnage ! Enfin une Héroïne qui a des défauts et qui fait des faux pas sans qu’il s’agisse non plus d’une handicapée de la confiance en soi ! Amen ! Hell est charismatique, franche, ironique, sarcastique et secrète. Et tellement plus encore ! Elle a un humour vraiment très particulier qu’elle partage avec nous au cours du récit et elle se sert de sa bonne culture pour pimenter ses expressions et ses sarcasmes ! C’est une héroïne comme je les aime, toute en contradictions et pleine d’ironie qui est loin de la Sainte et franchement c’est rafraîchissant !

    Vous ne croyez quand même pas qu’on monte une unité d’élite quand il suffit de jeter quatre hosties à la figure d’un psychopathe spirituel en récitant quatre Pater et deux Ave ! Mais si vous êtes sage je vous embarque en intervention. Sauf si vous parlez latin à l’envers ou si votre tête fait des 360 ° en affirmant que ma mère suce des bites en enfer. Là, on va pas être potes.

    Ensuite vient le fameux Prêtre Armand Chills ! Sexy priest ! un prêtre vraiment particulier et pas très catholique si vous me passez l’expression. Armand a tout du beau gosse badass sur lequel on bave… Oui, mais il y a un hic ! et de taille ! C’est un prêtre… Oui, mais… ! Encore un personnage très charismatique et encore plus secret qu’Hell. On découvre peu à peu ce qui se cache sous sa soutane et le moins qu’on puisse dire c’est qu’on en redemande. Il se dévoile au fil des pages et plus on en apprend sur son compte, plus on en redemande. Il nous déroute et nous fait nous poser des questions sur qui il est réellement et surtout de quel côté il est vraiment ? Encore une force de ce roman et une qualité de l’auteure, au final on ne sait plus à quel Saint se vouer… (je n’ai pas résisté au jeu de mots pardon !)

    Armand n’a rien d’un prêtre ordinaire, parce qu’il n’en est pas vraiment un. C’est un exorciste, un soldat qui combat le mal sur terre comme les archanges luttent aux Cieux, il est le bras armé de Dieu dans l’expression temporelle de son pouvoir parmi les hommes.

    Évidemment leur duo improbable et leur histoire au goût d’interdit nous transporte.

    Quant aux personnages secondaires, ils ont tous ce petit quelque chose qui fait qu’on les apprécie, ou pas d’ailleurs, mais aucun ne nous laisse indifférents. Aucun des personnages, principaux ou secondaires, n’est creux ou inutile et beaucoup sont complexes, et là où on voit encore le formidable travail de l’auteure c’est que tous ses personnages sont très bien travaillés. Mention spéciale à Émilie « Milly » Guérault, qui m’a fait rire avec ses blagues, fait frémir par la suite et qui enfin m’a touché d’une manière toute particulière.

    Une chose encore que j’ai apprécié, c’est la présence de la Playlist de l’auteure pour celles et ceux qui aiment lire en musique et que j’ai adoré découvrir, après ma lecture bien sûr, car je n’arrive pas à lire en musique. (Je ne peux pas m’empêcher de chanter… et faux en plus !)

    En bref, le prêtre des ombres m’a totalement conquise par son histoire hors du commun et originale, la plume magnifiquement riche de l’auteure ainsi que par son réalisme et le côté piquant de son humour. Geny nous tient en haleine du début à la fin sans aucune fausse note. Son sexy priest trône au palmarès de mes coups de cœur et je ne peux que vous recommander de foncer vous le procurer. Pour une fois, il n’y a aucun risque à succomber alors laissez-vous tenter !

Ajouter un Avis

Vous aimerez peut-être aussi…

  • Couverture_Ames_Captives_Les_Messagers-G.H.David-Plumes_du_Web-Broche

    Âmes CaptivesTome 1 : Les messagersG.H. DavidBroché

    16,90
    Ajouter au panier
  • Couverture_Ames_Captives_Les_Devins-G.H.David-Plumes_du_Web-Broche

    Âmes CaptivesTome 2 : Les devinsG.H. DavidBroché

    18,90
    Ajouter au panier
  • Couverture_Coffret_Ames_Captives-G.H.David-Plumes_du_Web-Broche

    Âmes CaptivesPack Tomes 1 et 2G.H. DavidBroché

    35,80 33,99Promo !
    Ajouter au panier