Clara Nové 1

Clara Nové est professeure des écoles depuis 24 ans, maman de trois enfants de 16, 10 et 5 ans. Elle habite en Moselle près de Metz. Titulaire d’un diplôme d’études supérieures en biologie des organismes, elle est aussi une amoureuse de la littérature et une grande dévoreuse de livres depuis sa plus tendre enfance. Thrillers, romances, policiers… Elle lit un peu de tout !
Elle a débuté l’écriture « sur le tard » en 2020, sur les conseils avisés de l’auteure dont elle faisait les corrections à l’époque, Cynthia Havendean.
Adepte de romance, elle écrit principalement de la romance contemporaine. Ses passions ? Le rock, la déco et les grands espaces.

Les œuvres de Clara Nové chez Plumes du Web

Disponibles prochainement, un peu de patience 😉

L’interview de Clara Nové

En attendant de découvrir Le Crépuscule des Anges, apprenez-en plus sur Clara à travers notre traditionnel questions/réponses 🙂

Quand as-tu commencé à écrire ?
J’ai posé les premiers mots en février 2020 sur une petite romance de Noël. Je n’avais jamais écrit quoi que ce soit avant, mais c’est l’auteure dont je corrigeais les écrits depuis deux ans qui m’a incitée à le faire. Je me suis dit : pourquoi pas ?

Par quel moyen es-tu devenue une « auteure du web » et qu’est-ce que ça t’apporte ?
Quand j’ai commencé mon deuxième manuscrit, j’ai eu envie de trouver quelques avis. Écrire dans son coin, c’est bien, mais il y a un moment où tout écrivain, même amateur, a besoin de savoir ce que valent ses écrits. Je me suis tournée vers Wattpad. J’ai commencé à poster, et j’ai vite eu pas mal de lecteurs. Il faut dire que c’était un roman biker, et que c’est assez recherché. Du coup, les vues ont vite augmenté, et j’en étais la première étonnée. Quand j’ai posé le mot « fin », les lectrices m’ont encouragée à l’envoyer en Maison d’édition, et à entamer le tome 2. J’ai trouvé ça amusant, donc j’ai suivi leur conseil. Et tout s’est enchainé. Une première signature, puis plusieurs autres manuscrits. J’en suis au treizième !

Ce n’est pas le premier livre que tu publies, est-ce toujours la même émotion ?
Oui, une publication, c’est toujours une aventure unique. Chaque manuscrit est un défi, un projet à part entière. Recevoir un « oui » et se dire qu’il va lui aussi être publié, c’est une émotion indescriptible. J’aime chacun de mes romans de façon différente.

Quelle a été ta première réaction lorsque Plumes du Web t’a proposé le contrat d’édition ?
Je me suis dit : «  Waouh ! C’est vrai ? ». Plumes du Web est réputée pour ne sélectionner que des coups de cœur, alors que mon manuscrit ait pu retenir leur attention, c’était incroyable. Un mélange de joie pure et de peur de ne pas être à la hauteur. J’ai toujours l’impression, de toute façon, qu’il s’agit d’une erreur quand on me donne une réponse positive… Satisfaire mon éditeur, c’est primordial.

Ton livre de chevet, le dernier livre que tu as lu ?
J’ai plusieurs livres de chevet, suivant mon humeur : Les chroniques martiennes de Ray Bradbury, Le parfum de Süskind, le tome 2 des Gangs de Boston d’A. Zavarelli. Les trois sont très différents. Mon dernier livre lu, et terminé hier soir : le tome 1 de Tainted Hearts. Je n’avais qu’une hâte : commencer le tome 2. Du coup, je l’ai fait cette nuit !

3 bonnes raisons de lire ton livre ?
Ouh là !! Je suis toujours très mauvaise pour me vendre ! Mais en premier, découvrir ma toute première romance fantastique, vu que je n’ai écrit jusqu’à présent que des romances contemporaines. Ensuite, parce que Rémiel, mon héros, est de ces personnages torturés que j’apprécie tant : blessé, anéanti, résigné, un homme brisé qui n’a pas conscience qu’il peut encore avoir droit au bonheur. Enfin parce que j’ai sué sur une certaine scène de bataille angélique qui mérite qu’on la lise !

Est-ce que les personnages de tes romans sont inspirés de vraies personnes ?
Parfois, oui, mes héroïnes me ressemblent : je suis quelqu’un de calme, posé et plutôt compréhensif. Et je crois que c’est le cas de pas mal de mes personnages féminins. Les héros, c’est aléatoire. None par exemple, bourré de toc compulsifs, c’est une amie qui subit les mêmes troubles qui m’a aidée à le construire.

Qu’est-ce qui te fait vibrer lorsque tu lis ?
J’ai besoin d’émotions. Beaucoup d’émotions. Des sentiments vrais, exacerbés, magnifiés par une plume. On peut me raconter une sublime histoire, si la plume ne me plait pas, j’abandonne.

Te reconnais-tu dans certains de tes personnages ?
Oui forcément. Je crois qu’on met tous un peu de soi dans ses personnages. Mais pas mal de mes personnages féminins ont en effet un travail inspiré du mien : Claire ou Faith sont profs. Sasha est spécialiste en biologie et écologie, comme moi.

3 choses que tu peux nous dire sur la vraie toi.
– Je doute de tout en permanence : le syndrome de l’imposteur ne me quitte jamais ! Quand je finis un manuscrit, je me dis à chaque fois : si un éditeur en veut, ce sera un miracle.
– Je suis une gourmande irrécupérable : je grignote fréquemment, surtout quand j’écris.
– Je suis quelqu’un d’effacé : je parle peu aux adultes. Par contre, je suis une vraie pipelette en classe, avec mes élèves !

La première chose que tu fais le matin, et la dernière avant de te coucher.
La première chose du matin ? Hélas, prendre mon cachet de Lévothyrox. Un réflexe depuis 25 ans…
Avant de dormir, je lis. Toujours. Impossible de me coucher et de fermer les yeux. Je ne peux pas imaginer m’endormir sans avoir lu un peu, même si c’est trois lignes. La liseuse est la meilleure invention de tous les temps !

Un petit mot pour les lecteurs ?
J’ai eu énormément de plaisir à écrire l’histoire de Rémiel. Il est de ces héros de romance qui me tiennent particulièrement à cœur. J’espère que vous aussi, vous succomberez à ce personnage torturé qui a droit à une rédemption qu’il s’interdit ! J’ai hâte d’avoir vos retours !

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00