Interview de Laure Allard-d’Adesky

L’auteure de « Ma belle-mère me déteste » a joué le jeu des questions / réponses, découvrez son histoire et quelques infos sur elle grâce aux quelques lignes qui suivent !

Laure Allard-d'Adesky - auteure de Ma belle-mère me déteste Quand as-tu commencé à écrire ?
J’ai toujours eu des histoires dans ma tête, et j’ai commencé à écrire à partir du moment où j’ai su tenir un crayon.

Par quel moyen es-tu devenue une « auteure du web » et qu’est-ce que ça t’apporte ?
J’ai découvert la plateforme Whisperies un peu par hasard et j’ai commencé à écrire des histoires pour enfants pour eux. Cela m’a permis d’avoir un retour direct de mes lecteurs, qui postaient des avis et des commentaires. Cela m’a aidé à prendre confiance en moi pour me lancer ensuite à la recherche de véritables maisons d’édition.

Ce n’est pas le premier livre que tu publies, est-ce toujours la même émotion ?
Oui, mes livres bien que très différents sont tous mes bébés et les voir naitre, les tenir entre les mains, c’est un sentiment exaltant.

Comment es-tu passée de l’écriture de livres pour enfants, à celle pour adultes ?
Pour pallier le syndrome de la page blanche. J’avais pas mal de projets et d’idées pour les enfants, mais est arrivé un moment où je n’arrivais plus à les concrétiser. Du coup j’ai cherché des idées sur un groupe d’appel à textes de maisons d’édition, et j’ai eu l’idée de mon premier roman : Burger Royal.

Ton livre de chevet, le dernier livre que tu as lu ?
My not so perfect life de Sophie Kinsella. J’ai la chance d’être bilingue alors je lis en version originale. J’adore cet auteur. En contemporain je suis également fan de l’auteur française Marie Vareille, mais mes auteurs cultes restent Jane Austen et les sœurs Bronté.

3 bonnes raisons de lire ton livre ?
Rire, trouver que sa belle-mère n’est pas si terrible finalement, ou encore ne plus se sentir seule. En résumé ce livre vous fera aimer votre belle-mère !

Est-ce que les personnages de tes romans sont inspirés de vrais personnages ?
Il y a une part de moi dans chacune de mes héroïnes. Anaëlle par exemple me ressemble beaucoup, nous avons toutes les deux un très fort caractère. Mais je pense que mes lectrices, celles qui ont des belles-mères un peu envahissantes voire méchantes, se retrouveront aussi en elle. Quand j’ai commencé à écrire Ma belle-mère me déteste mais je lui rends bien, beaucoup de copines, de connaissances m’ont apporté leurs témoignages. Diane, la belle-mère du livre, est donc inspirée de toutes ces belles-mères qui parfois nous en font voir de toutes les couleurs.

Qu’est-ce qui te fait vibrer lorsque tu lis ?
J’aime des styles de littérature différents, j’adore plonger dans un bon thriller, frémir face à des descriptions de scènes de crimes. J’adore voyager à travers le temps ou les mers, ou encore rire et pleurer. J’ai besoin qu’une histoire me transporte, de me jeter à corps perdu dans une histoire et oublier ce qui se passe autour de moi.

Te reconnais-tu dans certains de tes personnages ?
Comme je l’ai écrit plus haut, chacune de mes héroïnes me ressemble à sa manière. Pour parler de leurs émotions je me mets à leur place, et j’essaie de les rendre le plus crédible possible.

3 choses que tu peux nous dire sur la vraie toi ?
Je suis impulsive, fidèle et pas toute seule dans ma tête.

La première chose que tu fais le matin, et la dernière avant de te coucher ?
Je maudis le réveil qui sonne et le soir en me couchant j’embrasse l’homme que j’aime et après je gamberge et je refais le monde dans ma tête ce qui me rend très (trop) souvent insomniaque.