Interview de Cindy Lia

Cindy Lia restera la toute première auteure à avoir signé pour l’aventure Plumes du Web… Et donc la première à avoir étrenné notre petit questionnaire, en janvier 2017. Découvrez ses réponses ci-dessous 🙂

Cindy Lia Quand as-tu commencé à écrire ?
Dès que j’ai pu tenir un crayon en main. Des histoires courtes de princes et de princesses, puis d’incroyables courses-poursuites entre cambrioleurs et forces de l’ordre, ensuite je suis revenue à mes premières amours : la romance, et j’y suis restée.

Comment as-tu découvert la plateforme d’écriture sur laquelle tu publies (Wattpad), et pourquoi avoir tenté l’expérience ?
Après un reportage à la télé aux vacances de Noël 2014. J’ai trouvé l’idée d’une plateforme d’écriture absolument géniale ! J’aurais aimé connaitre ça à l’adolescence, ça m’aurait permis de m’améliorer plus vite. Au début j’étais lectrice fantôme, puis j’ai sauté le pas avec le trouillomètre à zéro. Je voulais simplement voir si ce que j’écrivais dans mon coin pouvait toucher d’autres personnes. Et mes histoires fonctionnent bien, plus de 1000 personnes me suivent quotidiennement. C’est assez improbable pour quelqu’un qui manque de confiance comme moi !

Ton livre de chevet, le dernier livre que tu as lu ?
Mon coup de cœur de ces dernières années c’est « Respire » de K.A. Tucker. Aucun autre ne lui est arrivé à la cheville depuis !
Le dernier que j’ai lu ne m’a pas plu donc je ne suis pas sûre que ce soit intéressant de le mettre. Mais c’était très bien écrit, juste un peu trop triste pour moi. Je suis une petite âme sensible. 🙂

3 bonnes raisons de lire ton livre ?
– Combiner thriller et romance est un pari risqué mais je n’avais pas envie de choisir entre les deux. Alors j’aime penser qu’il peut plaire aux fans des deux genres
– Si comme moi vous êtes fascinés par l’ambiance des hôpitaux psychiatriques, ça devrait vous tenir en haleine !
– Mon personnage principal masculin est plutôt sombre avec sa part de mystère, ce qui le rend aussi excitant que dangereux.

Des conseils à donner aux auteurs débutants ?
Lisez beaucoup et écrivez encore plus ! Je détestais entendre ces conseils-là quand j’ai commencé, j’avais l’impression qu’une montagne se dressait devant moi et que la gravir me prendrait des années ! Mais je me suis rendue compte que cela permet de progresser bien plus vite, d’enrichir son vocabulaire et d’améliorer la formulation de ses phrases. Des choses simples mais qui prennent du temps à recorriger si on ne l’a pas tout de suite. Et ça laisse plus de place au travail sur l’intrigue une fois les bases acquises.
Finalement elle n’était pas si haute la montagne, d’ailleurs je suis toujours en route !

Est-ce que les personnages de tes romans sont inspirés de vraies personnes ?
Non, ils sortent de ma tête même si inconsciemment il doit forcément y avoir des influences.

Comment as-tu réagi quand tu as compris que bientôt tu pourrais tenir ton livre entre tes mains ?
Avec l’arrivée des plateformes d’écriture et la publication de certains auteurs autour de moi, j’ai découvert que le numérique primait sur le papier. Pour être franche, ça m’a déçue et j’avais fini par me résoudre à éditer seule mes manuscrits avec un petit exemplaire papier pour ma modeste bibliothèque. Signer un contrat d’édition est déjà un pas énorme alors un format numérique ET papier en cerise sur le gâteau… j’ai encore beaucoup de mal à le croire ! D’ailleurs j’attends de l’avoir entre les mains pour réaliser, je vous dirai. 🙂

Qu’est-ce qui te fait vibrer lorsque tu lis ?
La profondeur des sentiments entre les personnages. Une scène de sexe bien écrite ne me fera strictement rien si l’auteur n’a pas fait monter la mayonnaise entre eux avant et développé des émotions profondes et sincères. J’ai besoin de ressentir la puissance des sentiments, de compatir à leur vécu, de comprendre leurs pensées pour vibrer avec eux. Sans ça, mon intérêt retombe et la lassitude prend le pas sur ma lecture.

Te reconnais-tu dans certains de tes personnages ?
J’ai la même phobie du noir qu’Alicia mais pas pour les mêmes raisons bien sûr ! Il me faut une source de lumière dans une pièce, même minime sinon je panique. Et a contrario, impossible de dormir s’il fait trop clair. (Contradiction quand tu nous tiens…) Je retrouve un peu de mon côté rebelle chez Julian, la même bienveillance que Joy, le caractère déluré de leur mère avec le soupçon de rigueur que l’on trouve chez l’inspecteur. Je suis un bon mix de mes personnages finalement !

3 choses que tu peux nous dire sur la vraie toi.
– Je suis fascinée par les maisons hantées. J’adorerais visiter un vieil hôpital psychiatrique à l’abandon par exemple ! (Mais pas seule)
– Je suis incapable d’écrire en musique mais j’ai besoin d’elle pour imaginer mes scènes. C’est assez curieux mais ça fonctionne plutôt bien
– J’ai participé à un concours d’écriture quand j’étais en 5ème que je n’ai pas gagné mais déjà à l’époque, l’histoire s’appelait « un fantôme dans le placard ». Il faut croire que j’aime faire peur. 🙂

La première chose que tu fais le matin, et la dernière avant de te coucher ?
Je suis déjà dans mes pensées au réveil ce qui s’avère parfois épuisant ! Dès que j’ouvre les yeux, je repense à une scène que j’aime et je ressasse dans mon lit. Je peux faire ça pendant des heures ! Avant de me coucher je lis un chapitre ou deux d’un livre, d’un extrait téléchargé ou bien je fouille sur le net en quête de nouvelles perles livresques. Bref, je pense, je mange, je vibre et je vis : livres. ♥