Caroline G.

Caroline G.

Caroline est maman au foyer et vit dans le Sud de la France, pas loin de Montpellier. Après avoir tenté d’écrire une romance à l’âge de 14 ans, qu’elle a finalement très vite arrêtée, c’est à ses 32 ans qu’elle a décidé de s’y mettre sérieusement. De là est né son premier roman, puis quelques mois plus tard le second, et ainsi de suite. Depuis, elle ne s’arrête plus et dès qu’une histoire est terminée, une autre prend le relais.
La romance est le genre principal dans lequel elle évolue, même si ça peut aller du contemporain au fantastique, jusqu’à l’érotique.

L’interview de Caroline G.

En attendant de découvrir son premier ouvrage chez Plumes du Web, Caroline a accepté de répondre aux questions de notre petite interview réservée aux nouvelles recrues. Découvrez ses réponses ci-dessous !

Caroline G.

Quand as-tu commencé à écrire ?
Quand j’avais 14 ans, j’ai commencé une romance que je n’ai jamais terminée et c’est seulement à mes 32 ans que je m’y suis remise sérieusement.

Comment as-tu découvert les plateformes d’écriture sur lesquelles tu publies et pourquoi avoir tenté l’expérience ?
C’est une copine qui m’a parlé de Wattpad. Je lui disais comme quoi l’avis de mes proches ne me paraissait pas objectif et j’ai donc eu envie d’avoir ceux de personnes totalement inconnues.

Ton livre de chevet, le dernier livre que tu as lu ?
Le dernier livre que j’ai lu est Underground. Coup du sort, c’est également un livre de Plumes du Web et autant dire que je l’ai adoré et dévoré.

3 bonnes raisons de lire ton livre ?
• Pour Giovanni, un militaire au grand cœur
• Pour Célia, une jeune femme en plein deuil qui a besoin d’aide pour remonter la pente
• Pour leur amour difficile, mais pas impossible.

Est-ce que les personnages de tes romans sont inspirés de vraies personnes ?
Malheureusement, oui. Si j’ai écrit cette histoire, c’est pour me remettre de la mort de mon père. Je refusais d’en parler, je l’ai donc écrit. Ce que ressent Célia tout au long de l’histoire face à son deuil, c’est moi.

Quelle a été ta première réaction lorsque Plumes du Web t’a annoncé que tu serais publiée ?
J’ai sauté partout. Littéralement ! Mon fils de 12 ans me regardait d’ailleurs bizarrement (même si au fond, il a l’habitude de me voir aussi folle).

Qu’est-ce qui te fait vibrer lorsque tu lis ?
La passion, les tensions. J’aime quand une histoire d’amour met du temps à se mettre en place, que les deux personnages se cherchent, se tournent autour.

Te reconnais-tu dans certains de tes personnages ?
Comme dit plus haut. Dans cette histoire, je me reconnais en Célia, mais sinon, il y a toujours une petite part de moi dans chacun d’eux.

3 choses que tu peux nous dire sur la vraie toi.
• Soit je lis, soit j’écris, mais jamais les deux en même temps
• Je suis fidèle en amour comme en amitié
• J’adore grignoter en regardant la télévision.

La première chose que tu fais le matin, et la dernière avant de te coucher ?
Le matin : je râle parce qu’il est trop tôt (peu importe l’heure, il est toujours trop tôt).
Le soir : un dernier coup d’œil à mon téléphone, réseaux sociaux, etc… et je me faufile sous les couvertures à côté de mon mari avant de penser à tout un tas de choses (c’est d’ailleurs très souvent que des bonnes idées de romans me viennent à ce moment-là, alors que je n’ai rien pour écrire).