Interview de Christelle Da Cruz

Christelle Da Cruz a choisi Plumes du Web pour la réédition du premier tome de sa duologie Matriochkas, qui sortira en novembre ! Le tome 2 (inédit !) sortira, pour sa part, en décembre 2018. En attendant de (re)découvrir les aventures de Gabrielle, l’auteure a bien voulu répondre à notre traditionnelle interview "Questions / Réponses" !

Christelle Da Cruz - Auteure de la saga MatriochkasQuand as-tu commencé à écrire ?
J’ai commencé à écrire pendant l’adolescence. Des petits bouts de textes sans queue ni tête, des monologues pour la troupe de théâtre dont je faisais partie. Puis il y a cinq ans environ, une idée de roman a germé dans ma tête et j’ai fini par me lancer sur les plateformes d’écriture, poussée par mon conjoint à qui j’en parlais régulièrement. Matriochkas est ainsi né !

Comment as-tu découvert les plateformes d’écriture sur lesquelles tu publies et pourquoi avoir tenté l’expérience ?
J’ai découvert Fyctia grâce à un article dans je ne sais plus quel magazine… J’avais déjà l’idée de Matriochkas en tête depuis près de deux ans. J’ai ruminé et j’en ai parlé avec mon homme qui m’a encouragée à me lancer dans l’aventure. Plus tard j’ai récupéré mon texte et je suis passée sur Wattpad que j’ai découvert grâce à une amie auteure.

Ton livre de chevet, le dernier livre que tu as lu ?
Mon livre de chevet, celui que j’ai relu des dizaines de fois, c’est Le crime de l’Orient Express d’Agatha Christie, j’adore l’ambiance de ce roman, je pourrais le lire tous les ans. Le dernier livre que j’ai lu, c’est Le brouillard tombe sur Deptford d’Ann Granger. J’adore cette auteure qui nous plonge dans des intrigues policières sur fond d’Angleterre Victorienne. Niveau lecture, l’Angleterre est un peu mon péché mignon.

3 bonnes raisons de lire ton livre ?
– C’est une dystopie adulte, un genre qui prédomine plutôt au rayon Young Adult ces dernières années
– Si vous avez envie de découvrir un monde où les femmes ont pris le pouvoir, foncez !
Matriochkas mêle dystopie, action et romance avec parfois une pointe d’humour…

Est-ce que les personnages de tes romans sont inspirés de vraies personnes ?
Pas du tout ! Aucun de mes personnages n’est inspiré d’une personne réelle, surtout pas concernant leur personnalité. Par contre le physique de mon personnage principal masculin est un peu inspiré d’un charmant acteur d’origine suédoise…

Pourquoi Plumes du Web ?
Matriochkas a connu une première maison d’édition qui a fermé. J’avais rencontré Caroline lors d’un salon en début d’année et j’avais bien accroché avec elle et ses idées. Plumes du Web édite une des plus belles découvertes que j’ai faite sur Wattpad : Blue Belle. Connaissant la qualité de ce roman, ça ne pouvait qu’ajouter à mon envie de rejoindre l’équipe. De ce fait lorsque mon manuscrit a été libre, je n’ai pas hésité une seule seconde.

Qu’est-ce qui te fait vibrer lorsque tu lis ?
Je suis très sensible aux descriptions. Cela se ressent d’ailleurs dans ma propre écriture, où je dois doser parfois pour ne pas ensevelir le lecteur. Je lis beaucoup de fantastique et de fantasy et je suis toujours fascinée par le développement de nouveaux univers, avec son lot de créatures, de pouvoirs et la création d’un monde nouveau aux fonctionnements et aux interactions si différents du nôtre. J’aime être totalement immergée dans un nouveau monde.

Te reconnais-tu dans certains de tes personnages ?
Je crois qu’on met toujours une partie de soi ou de nos aspirations dans nos personnages. Rebecca, par exemple, c’est la part de colère qu’il y a en moi mais rassurez-vous, toute ressemblance s’arrête là.

3 choses que tu peux nous dire sur la vraie toi.
Je suis d’une impatience abominable.
Je suis accro aux douceurs. Mon empire pour du chocolat, noir de préférence.
Je ne suis pas du tout du matin.

La première chose que tu fais le matin, et la dernière avant de te coucher ?
Le matin, une fois debout, je prends mon petit déjeuner aussitôt ! Sinon je suis grognon.
Le soir, impossible de me coucher sans avoir lu. La lecture pour moi, c’est tous les jours, un rituel auquel je ne déroge jamais !