S.L. Borowski 1

Stéphanie est une pétillante belge de 26 ans, originaire de Bruxelles et liégeoise d’adoption. Elle a « deux enfants poilus » (des chats), est accro à la musique, adore cuisiner, les pizzas et les burgers « du coin de sa rue », les tatouages (elle en a 8, et ce n’est pas fini) et les cheveux roses. Grande lectrice depuis qu’elle a découvert Harry Potter quand elle avait 10 ans, elle chercher toujours à apporter une dose d’originalité à ses écrits et aime faire découvrir de nouvelles choses aux gens.

Les œuvres de S.L. Borowski chez Plumes du Web

Disponibles prochainement, un peu de patience 😉

L’interview de S.L. Borowski

Découvrez ci-dessous les réponses de Stéphanie à notre traditionnel questionnaire 😛

Quand as-tu commencé à écrire ?
J’ai commencé à écrire des fanfictions à 14 ans, sur les bancs de l’école, dans des cahiers avec mes amies. On se les échangeait pendant les cours, on s’est fait engueuler plusieurs fois, mais c’était tellement bien !

Par quel moyen es-tu devenue une « auteure du web » et qu’est-ce que ça t’apporte ?
Un peu par hasard, je dois l’avouer… Je traînais sur Wattpad sans grande conviction, je n’avais pas beaucoup de lecteurs, puis un jour j’ai décidé de réécrire le seul roman que j’ai réussi à finir et hop ! C’était parti, j’étais plongée dans le grand bain du jour au lendemain. Pour moi, devenir auteure était de l’ordre du rêve inatteignable, alors c’est un peu une carrière accidentelle, mais elle m’apporte toujours un peu plus de bonheur à chaque jour qui passe. J’espère vraiment m’épanouir là-dedans longtemps !

Ce n’est pas le premier livre que tu publies, est-ce toujours la même émotion ?
C’est toujours un peu bizarre pour moi de voir que ce qui sort de mon cerveau tordu plaît aux gens. Surtout à d’autres auteurs et professionnels du livre ! J’imagine que je souffre encore du syndrome de l’imposteur… C’est toujours un mélange d’adrénaline et de sérotonine, un mélange auquel je deviens sans doute accro étant donné que je n’ai toujours pas arrêté d’écrire ^^

Quelle a été ta première réaction lorsque Plumes du Web t’a proposé le contrat d’édition ?
J’étais dans le déni :’) J’avais une certaine appréhension en sortant de ma zone de confort,et je pense que j’avais besoin d’une sorte de confirmation que même avec une histoire différente de ce que j’ai l’habitude d’écrire, je pourrais continuer à plaire aux lecteurs. Après la réalisation, c’était l’explosion de joie ! PDW, c’est un peu un pilier de l’édition et de la romance, et faire partie de cette équipe, c’est un peu la consécration ! Gratitude, impatience et un chouïa de stress, c’est un peu ça le cocktail de mes émotions en ce moment !

Ton livre de chevet, le dernier livre que tu as lu ?
En ce moment je me tâte à (re)lire Harry Potter en anglais… Sinon, les derniers livres que j’ai lus c’était Le Soleil de Minuit de Lylyblabla et Tainted Hearts 3 de notre Jenn nationale. Deux gros coups de coeur pour des raisons très différentes !

3 bonnes raisons de lire ton livre ?
Si vous aimez les romances interdites et atypiques, si vous aimez Londres et l’univers de la danse, et si vous aimez les héros torturés aux lourds secrets… bah, lisez héhé.

Est-ce que les personnages de tes romans sont inspirés de vrais personnages ?
Oui et non. Je pense que je suis de celles qui s’inspirent de tout et n’importe quoi, ça peut être une chanson, un événement que j’ai vécu, ou une personne. Dans ce cas précis, la réponse est non, mais je retrouve toujours un peu de moi et des gens de mon entourage dans mes histoires et mes personnages, c’est un peu inconscient je pense 🙂

Qu’est-ce qui te fait vibrer lorsque tu lis ?
Les émotions fortes ! J’aime que mon cœur soit malmené, je suis un peu maso ^^’ C’est sans doute pour ça que j’ai toujours préféré lire de la dark romance sans jamais oser en écrire une…

Te reconnais-tu dans certains de tes personnages ?
Toujours, même ne serait-ce qu’un petit peu. C’est un réflexe inconscient chez moi, de mettre un petit peu de moi dans mes personnages. Comme deux acteurs ne peuvent pas avoir la même interprétation d’un personnage fictif, puisqu’ils mettent forcément un peu d’eux dans leur jeu. C’est pareil pour moi 🙂

3 choses que tu peux nous dire sur la vraie toi.
Je vis dans un bordel organisé, je vis, mange, bois et respire musique à toute heure de la journée, et je pourrais manger des macaronis au fromage jusqu’à la fin de mes jours même si je suis intolérante au lactose. Vivez dangereusement.

La première chose que tu fais le matin, et la dernière avant de te coucher ?
La première chose que je fais au matin ? Je devrais dire « râler contre mon réveil », haha, mais en vrai je vais surtout nourrir mes chats. Et la dernière chose que je fais avant de me coucher, c’est penser à ce que je viens d’écrire… Je ne dors pas beaucoup quand je suis en plein pic d’inspiration.

Un petit mot pour les lecteurs ?
Juste merci ! Merci de me suivre dans mes folles idées depuis bientôt 2 ans et de rendre mes journées toujours plus belles. Je n’aurais pas pu rêver meilleure vie, et j’espère que vous continuerez à me suivre dans cette nouvelle aventure 🙂

Article ajouté au panier
0 Produit - 0,00